Nicolas Ferras

EOS 5D Mark II, 70-200 mm (à 200 mm)€” f / 5.6 —” 1/200 s, 200 ISO, M —€” 25042012

EOS 5D Mark II, 70-200 mm (à 70 mm)€” f / 5.6 —” 1/200 s, 200 ISO, M —€” 25042012

Les Photos de Nicolas Ferras témoignent de l’injustice subie par les enfants indiens de Bhopal qui se battent avec dignité dans une clinique humanitaire (Chingari Trust). Près de trente ans après la catastrophe d’une l’usine de pesticides, ces enfants sont encore aujourd’hui victimes des effets indirects d’un lieu qui n’est toujours pas décontaminé.

Jérémie Malodj’

EOS 5D Mark II, 50 mm à f / 8.0 —” 1/160 s, 200 ISO, M —€ 2 flashes —” 09122011

J’avais déjà eu la chance de travailler en 2007 avec Jérémie (Malodj’) en réalisant la pochette du tout premier album Kiéki au format Digipack (épuisé). Aujourd’hui, c’est reparti pour un nouveau tour puisque la formation est sur le point de finaliser un second opus très prometteur : Bohélem. À l’occasion d’une visite dans leur repaire, j’en ai profité pour réaliser à leur demande trois photos de presse en attendant de travailler à la post-production de leur premier clip tourné par Pierrick Liscia.

De gauche à droite : Benjamin Pellier, Michel Hoareau, Paul Magne et Jérémie Pradère.

Splendor In The Grass

EOS 5D Mark II, 16-35 à 24 mm, 1/5 s, f4,5 — 800 ISO, M

Splendor In The Grass se produit sur de nombreuses scènes françaises et européennes, avec un son fouillé et détaillé. Ce groupe cinéphile est très attaché à la richesse de leur univers visuel.

Après quelques essais dans ce décor de bureau d’un autre âge, le cliché a été pris en lumière naturelle, sur trépied, avec un temps de pose qui permet d’impressionner les mouvements. Philippe le chanteur, avec son chapeau, est le seul à conserver son flegme très britannique dans cette scène de folie pas si ordinaire.

Dans la cage du lion

EOS 5D — 50 mm 1/640 s à f/2,0 ISO 500, M

Le groupe de musiciens les Voisins D’en Face a négocié directement auprès du dompteur Frédéric Edelstein l’accès à la cage aux lions du cirque Pinder pour une séance photo exceptionnelle. Beaucoup de précautions sont nécessaires pour s’approcher de ce félin de 230 Kg. La séance n’a duré qu’une minute et onze secondes si j’en crois les données des fichiers de mon appareil photo. Ce qui m’a le plus impressionné c’est le caisson de basse intégré que le lion a dans son buffet lorsqu’il ronronne… Le groupe, lui, a été déçu de ne pas avoir pu s’amuser avec le lion en grimpant dessus…

Jacques Higelin

EOS 5D, 300 mm, 1/125e, f2,8 — 1250 ISO, M

Ici c’est le sujet qui fait tout pour cette image. J’ai trouvé ce monsieur très classe sur scène et à la ville. Je lui ai donné quelques photos de sa fille Izia photographiée quelques mois auparavant lorsque je travaillais pour un festival près de Bordeaux. Il m’a dit apprécier mon geste.