Brocard, 21h58

Brocard, Dordogne,  fin juillet,

EOS 5D , 120-300 mm à 300mm, 1/100e, f2,8 — 1250 ISO, M

En Dordogne, j’avais repéré un lieu fréquenté par des chevreuils… ce qui n’est guère difficile. Au petit matin les conditions de lumière s’améliorent de minute en minute mais l’activité des animaux nocturnes suit une courbe inverse à celle du soleil levant. Le soir c’est exactement le contraire : c’est ce qui rend précieuses ce genre de rencontres.

Je me suis donc posté une bonne heure avant la tombée de la nuit, bien calé sur un fauteuil et caché derrière un filet de camouflage. Le soleil couché, au moment où les conditions de lumières étaient encore tout juste tenables, le brocard est sorti du bois. Quand il a perçu ma présence, il chevreuil s’est mis à « aboyer » et à me tourner autour : visiblement j’étais sur son chemin de repli et je le gênais dans sa retraite.